Nature & Environnement

Zones humides du Rhône et de la Saône : Attention fragile !

Le Réseau des espaces naturels Rhône & Saône
un réseau d’acteurs dynamique pour préserver et restaurer les espaces naturels

Lone des castors Ile Vieille Mondragon © CEN PACA

Les espaces naturels des vallées du Rhône et de la Saône sont soumis à différentes pressions et dégradations : Aménagements, urbanisation et industrialisation, pollution et changement climatique.

Depuis 2007, des actions sont menées afin de préserver et restaurer des zones humides du territoire.

Milieux humides, milieux fragiles
Marais, prairies humides, tourbières, forêts alluviales, lônes, …
Entre terre et eau, les zones humides abritent de nombreuses espèces végétales et animales : Elles sont des réservoirs de biodiversité, composés de milieux fragiles. Leur rôle est primordial dans le soutien d’étiage, période de sécheresse, et l’épuration des crues.
Les aménagements réalisés sur le Rhône et la Saône (canaux, digues, barrages, carrières… ) et leurs vallées (urbanisation, routes, drainage, prélèvements…) ont détruit et dégradé de nombreuses zones humides du territoire.

 Comment améliorer l’état des cours d’eau et leurs zones humides ?
Les actions sont variées : De l’acquisition foncière pour préserver un site de l’urbanisation à la restauration hydrologique d’une zone humide dont le fonctionnement a été dégradé par des aménagements !
Elles sont portées par des conservatoires d’espaces naturels, des collectivités riveraines, des associations, des entreprises.

Diagnostiquer, cibler les objectifs, déterminer les outils, sensibiliser les interlocuteurs, …  ; l’émergence de ces projets peut prendre des années.

Des actions d’animation territoriale sont mises en place pour mobiliser élus et acteurs des territoires, dont l’appui et l’accompagnement sont essentiels.

Un réseau d’acteurs pour un objectif : Restaurer le fonctionnement des zones humides
Collectivités, associations, conservatoires d’espaces naturels, syndicats de rivière, EPTB, partenaires institutionnels et financiers, chercheurs, bureaux d’études … Le réseau créé en 2010 regroupe de nombreux acteurs.
Il est animé par la Fédération des Conservatoires d’espaces naturels et financé dans le cadre du plan Rhône-Saône.
Il met en lien les porteurs de projet pour multiplier les actions de préservation, il organise des rencontres, des journées techniques, aborde des thèmes allant de la dimension juridique aux questions d’éducation à l’environnement …

Une mobilisation à poursuivre
Dans le contexte du changement climatique et d’effondrement de la biodiversité, les espaces naturels restants, dont les milieux humides, constituent un patrimoine précieux.
Leur préservation et leur restauration pourraient être une priorité de l’ensemble des acteurs publics et privés : Mieux connaître et faire connaître, pour agir.

  • La Saone au port Celet © EPTB Saone et Doubs

    Platis sur la Saône

  • Lône Ciselande ©SMIRIL

    Lône Ciselande

  • Lône du Haut-Rhône © Syndicat du Haut-Rhone

    Lône de Servio, à Champagneux en Savoie

  • Lône du Brotalet © SHR

    Lône du Brotalet

  • Lône vers la Voulte sur Rhône © David Desalheux

    Lône vers la Voulte-sur-Rhône

  • Lone des castors Ile Vieille Mondragon © CEN PACA

    Lône des castors Ile Vieille Mondragon

  • Lône de Neyron après restauration© M Monier PasSage d

    Lône de Neyron après restauration