Culture & Patrimoine

À Parcieux, la maison éclusière de Port Bernalin

D’hier à aujourd’hui

Maquette de la Maison éclusiere face à la Saône ©Créafactory/CHmaquettiste

La maison éclusière du barrage de Port Bernalin à Parcieux est située sur une butte surplombant la Saône, ainsi protégée des inondations de la rivière.
Elle est un des symboles de l’histoire de la navigation à vapeur sur la Saône, témoignant d’un temps révolu.
Aujourd’hui, une deuxième vie s’offre à elle.

Une situation idéale
En rive gauche, à quelques kilomètres en aval de Trévoux, le chemin de halage passe devant la maison éclusière. On peut l’emprunter à vélo : c’est d’ailleurs l’itinéraire de la Véloroute 50 « Moselle Saône à vélo », qui relie la frontière du Luxembourg à Lyon le long de la Moselle, du canal de Bourgogne puis de la Saône.

Un air de vacances
En contrebas de la maison, un petit port propose depuis 2003, 54 emplacements pour des bateaux de plaisance. En 2012, une première rénovation de la maison a permis la réalisation de salles d’exposition, l’ouverture d’un café agrémenté d’une terrasse.
En été, on peut assister à des concerts, des conférences, … Des expositions temporaires et des ateliers sont proposés ainsi que la location de vélos.
On peut s’y restaurer, boire un verre à l’ombre des grands arbres, se plonger dans l’histoire des lieux toujours présente.

Retour vers le passé
La maison éclusière, la rivière et les portes de l’écluse encore en place témoignent de l’histoire des lieux. Depuis 2019, un Parcours Découverte sur les rives et une exposition dans la maison ressuscitent la vie des éclusiers et le barrage aujourd’hui disparu, grâce à des maquettes, des films, des témoignages sonores et des photos anciennes.

Réguler la Saône, améliorer la navigation à vapeur
En 1835, le Service spécial de la Saône est créé pour faciliter la navigation en aménageant la rivière et obtenir un tirant d’eau minimum de 1 m50. Mais le creusement du chenal navigable est insuffisant pour les besoins des bateaux à vapeur équipés d’hélices.
En 1879, cinq barrages mobiles de type Poirée, du nom de l’ingénieur qui les a conçu, sont ouverts entre Verdun-sur-le-Doubs et Lyon. Ils sont associés à des écluses permettant aux bateaux de franchir la marche créée par le barrage sur la rivière.

Le barrage à aiguilles de Port Bernalin
Le système de régulation utilisé est celui du barrage mobile à aiguilles  : un assemblage de milliers de pièces en bois de sapin de 4 mètres de long fixées côte à côte. Les aiguilles sont activées manuellement par les éclusiers à l’aide de cordes et de longs crochets, en fonction du débit de la Saône.
Ces manipulations sont dangereuses et peuvent nécessiter la participation d’une dizaine d’hommes, circulant sans câble de sécurité sur la passerelle équipée d’un charriot transportant les aiguilles.

L’écluse équipée de 3 portes peut contenir 6 péniches de gabarit Freycinet.

La vie au rythme de la Saône
Trois familles co-habitent alors dans la maison éclusière. Des potagers cultivés sur l’Ile Beyne et des petits élevages complètent leurs revenus.
La vie est rythmée par le passage des mariniers et par les clients des deux restaurants de l’Ile Beyne, qui sont transportés par le passeur de l’île. L’été, les Lyonnais prennent le train pour profiter avec les riverains des baignades dans la Saône, de la pêche et des guinguettes : la douce vie au bord de la rivière !

Le barrage est démonté dans les années 70.
Comme un lien entre hier et aujourd’hui, la Maison éclusière de Port Bernalin offre une belle parenthèse, entre les paysages de la Saône, la découverte de son histoire et un programme culturel estival.

  • Inauguration sous les arbres Maison eclusiere Port Bernalin © Capsurlerhone

    Inauguration sous les arbres de la Maison éclusière Port Bernalin

  • Jean Rondepierre eclusier©JP Giraud

    Jean Rondepierre éclusier

  • Le passeur de l Ile Beyne©JP Giraud

    Le passeur de l’Île Beyne

  • Chevaux de halage berges de Saone Parcours Decouverte Port Bernalin © Capsurlerhone

    Chevaux de halage berges de Saône sur le Parcours Découverte de Port Bernalin

  • Vue aérienne Bernalin © Communauté de communes Dombes Saône Vallée

    Vue aérienne du barrage de Port-Bernalin à Parcieux

  • Le barrage à aiguilles© Communauté de communes Dombes Saône Vallée

    Le barrage à aiguilles de Port-Bernalin à Parcieux

  • Maison éclusière Port Bernalin © Communauté de communes Dombes Saône Vallée

    Maison éclusière de Port-Bernalin à Parcieux

  • Discours lors de l

    Discours lors de l’inauguration de la Maison éclusiere de Port Bernalin

  • Le Parisien 1908 © PAH Dombes Saone Vallee

    Le Parisien en 1908

  • Port de plaisance dans la passe navigable ecluse Port Bernalin © Capsurlerhone

    Port de plaisance dans la passe navigable de l’ancienne écluse Port Bernalin

  • Passage de l ecluse Bernalin ©Giraud

    Passage de l’écluse Bernalin

  • Passage de la Licorne ecluse Bernalin ©JP Giraud

    Passage de la Licorne à l’écluse Bernalin

  • Maquette de la Maison éclusiere face à la Saône ©Créafactory/CHmaquettiste

    Maquette de la Maison éclusière face à la Saône

  • Montmerle dragueurs a main © PAH Dombes Saone Vallee

    À Montmerle, les dragueurs à main