Culture & Patrimoine

Sous le fort Saint-André, le Rhône, frontière politique et voie d’échanges

Proposé par le Centre des monuments nationaux
grâce aux recherches de Bénédicte Soumille, chargée d’études historiques

Le fort Saint Andre vu depuis le Rhone CMN © Camille Moirenc

Dès 1226, le roi de France Louis VIII ordonne la construction du Fort Saint-André à Villeneuve lez Avignon pour sécuriser la frontière que constitue le Rhône avec le Saint-Empire romain germanique, en rive gauche.
Au XIVe siècle, la Papauté s’installe à Avignon jusqu’en 1791.
Le Rhône sera surveillé tant d’un point de vue militaire qu’économique par les autorités locales qui chercheront à tirer parti de ces circulations.

Surveiller, taxer,
En 1360, le roi Jean II le Bon, qui est le constructeur du Fort Saint-André, ordonne la mise en place de bureaux de maîtrise des ports aux frontières de son Royaume.
Sous le contrôle du maître des ports, ces bureaux permettent la surveillance du transport des marchandises et le prélèvement des droits de douane.
Un bureau est créé dans le port de Villeneuve. En 1480, Bernard de Béarn en assure la charge tandis qu’aux XVIIe et XVIIIe siècles ce sont plusieurs générations de la même famille villeneuvoise, les Duret.

Récupérer les recettes
Pour veiller à la récupération des taxes douanières, Louis XIV crée en 1680 à l’initiative du ministre des Finances Colbert, les Fermes du Roi. Ces Fermes non agricoles, ont pour mission de récupérer la recette des impôts indirects, les droits de douane, les droits d’enregistrement.

Au milieu du Rhône, le bureau des Fermes du roi
À Villeneuve, le bureau des Fermes du roi se trouve sur l’île de la Barthelasse, là où le bac arrivant d’Avignon s’amarre. Le Contrôleur général des Fermes dirige le procureur des Gabelles, les employés du bureau et les douze gardes postés à la surveillance des ports de la Barthelasse et de Villeneuve.

Le denier de Saint André
Ce droit, du montant d’un denier, est perçu sur toutes les marchandises qui circulent sur le Rhône, mais aussi sur celles qui le traversent depuis Rochemaure en Ardèche jusqu’à Sylveréal dans le Gard. Il aurait été établi pour financer la construction et l’entretien du fort Saint-André.

Le Rhône au Roi
À partir de 1726, le Rhône, son cours et ses deux rives appartiennent au seul Roi. La surveillance est renforcée pour que cette propriété soit respectée. C’est ainsi que lors de l’inondation de 1755, le procureur du roi arrive en barque dans les rues d’Avignon pour définir les nouvelles limites du royaume, au grand dam des Avignonnais.

  • Affiche exposition Rhone fort Saint Andre

    Affiche de l’exposition « un fort, un fleuve, le Rhône »

  • Un pecheur calfate son bateau recadre ©Rmoorlag - CC BY 3

    Un pêcheur calfate son bateau – photo recadrée

  • Matrice du sceau du roi Archives nationales SC D 6012

    Matrice du sceau du roi

  • Plan de Villeneuve lez Avignon du fort Saint Andre et de la tour du pont Source gallica.bnf.fr BnF

    Plan de Villeneuve lez Avignon du fort Saint-André et de la tour du pont

  • Le fort Saint Andre vu depuis le Rhone CMN © Camille Moirenc

    Le fort Saint-André vu depuis le Rhône