Economie & Innovation

Raconter le Rhône

du texte à la carte

Proposé par l'équipe du Master GéoNum

Nuage de mots concours Dans les courants du fleuve © Master GeoNum Universite Jean Monnet

À partir des 196 textes reçus dans le cadre du concours d’écriture « Dans les courants du fleuve » conçu et mis en œuvre par le réseau Cap sur le Rhône, un groupe d’étudiants, du master GéoNum de l’Université Jean Monnet –Saint-Étienne, s’engage à raconter le Rhône, du texte à la carte …

Un lien fort au Rhône et à la Saône
De la Suisse à l’embouchure du Rhône, sans oublier les rives de Saône ou d’ailleurs, âgés de 15 à 89 ans, 196 participants au concours ont écrit, témoignant d’un lien fort au fleuve et  à la rivière.
Ils ont écrit des poésies, courtes ou longues, en prose ou rimées, classiques ou modernes dans leur forme, des histoires donnant la parole au fleuve, des récits de transmission, des souvenirs portant à la nostalgie, des légendes inventées et des personnages de contes, d’incroyables périples et de curieuses rencontres, des vies tragiques, joyeuses ou aventureuses, des désirs d’utopie et des dystopies traversées par un fleuve que l’on souhaiterait ne jamais connaitre, …

Un trésor d’informations relatives au fleuve
Représentations des riverains, activités et pratiques, descriptions morphologiques, mentions de lieux, d’espèces animales et végétales, etc.  ,  autant de trésors d’informations relatives au fleuve sont recelés dans les  textes qui composent ce corpus inédit, contemporain, véritablement populaire et participatif dans sa réalisation.

De l’écriture à la photographie
Une quarantaine de ces textes, sélectionnés par un jury pluridisciplinaire, ont fait l’objet d’une publication sous la forme d’un recueil éponyme paru en septembre 2021.
Ce recueil est le point de départ d’une exposition collaborative en cours d’élaboration imaginée et mise en œuvre par le réseau Cap sur le Rhône.
La commissaire scientifique de l’exposition, Anne Honegger, géographe, directrice de recherche au CNRS EVS (Environnement Ville Société) – ENS de Lyon a imaginé en complément du dispositif, la production d’une analyse géographique de l’ensemble des textes composant le corpus initial.

Mission pour des étudiants du Master GéoNum
Si les moyens numériques existent pour une telle analyse, il restait à mobiliser les compétences pour rendre possible ce travail qui demeure néanmoins expérimental.
Acceptée par les responsables du Master Géonum – formation aux techniques et méthodes de la géomatique- , la mission a été transmise à la promotion de première année du Master, dans le cadre d’un projet tutoré.
D’octobre 2021 à février 2022, les étudiants Maxime Caleyron, Cyril Bonnin et Benjamin Gardes, ont accepté de relever le défi !

Quelle méthodologie ?
Les étudiants ont constaté que  les textes comportent des informations relatives au territoire ainsi que des informations localisables, comme des noms de lieux .
Leur projet est de traiter simultanément l’ensemble du corpus pour en extraire des éléments forts, des éléments qui font leur essence.
Dans un premier temps, ils s’emparent d’un échantillon de 18 textes avant de généraliser le travail à l’ensemble du corpus, grâce à leur collaboration avec Romain Monassier, chargé d’études ENS de Lyon en appui à ce projet.

La réalisation d’une story map
Les résultats seront valorisés par la réalisation d’une story map que l’on pourrait définir comme une forme de récit se basant en premier lieu sur la représentation cartographique.
La story map permet de présenter des données géographiques en variant les supports : des textes, des bande-sons, des photographies, des graphiques et bien entendu des cartes.
L’outil est intéressant dans la mesure où il mêle des éléments statiques comme des textes ou des images, et des éléments avec lesquels il est possible d’interagir, des fonds de cartes ou des graphiques avec des bulles d’informations par exemple.
Comme le suggère son nom, la story map est une manière de raconter une histoire à travers une représentation visuelle et cartographique.

Le Rhône et ailleurs : premiers résultats de l’exploration du corpus
Une première extraction des toponymes sur les 194 textes exploitables dégage 289  toponymes distincts. Le Rhône apparait 8 000 fois.
On peut penser que la cartographie finale sera centrée sur le bassin rhodanien, mais il est intéressant et surprenant de constater sur la première carte réalisée, que l’évocation du Rhône amène loin de ses rives l’imaginaire des auteurs.
Un travail d’extraction d’unités de thèmes, ceux de biodiversité et des activités anthropiques tout particulièrement, est également prévu. À cet égard, des dictionnaires thématiques sont en construction.
La mission est en cours.
RDV en juin 2022, pour les résultats des travaux des étudiants !

  • Nuage de mots concours Dans les courants du fleuve © Master GeoNum Universite Jean Monnet

    Nuage de mots concours « Dans les courants du fleuve »

  • Tableau de la premiere extraction manuelle de donnees echantillon 18 textes © Master Geonum universite Jean Monnet Saint Etienne

    Tableau de la première extraction manuelle de données échantillon 18 textes

  • Les etudiants en Master GeoNum © DR

    Les étudiants en Master GeoNum

  • Dans les courants du fleuve flyer © Cap sur le Rhone

    Dans les courants du fleuve flyer

  • Dans les courants du fleuve © Cap sur le Rhone

    Dans les courants du fleuve

  • Recueil Dans les courants du fleuve © Cap sur le Rhone

    Recueil « Dans les courants du fleuve »