Toutes les thématiques

Le fort Saint Andre vu depuis le Rhone CMN © Camille Moirenc

Culture & Patrimoine

Sous le fort Saint-André, le Rhône, frontière politique et voie d’échanges

Dès 1226, le roi de France Louis VIII ordonne la construction du Fort Saint-André à Villeneuve lez Avignon pour sécuriser la frontière que constitue le Rhône avec le Saint-Empire romain germanique, en rive gauche.
Au XIVe siècle, la Papauté s’installe à Avignon jusqu’en 1791.
Le Rhône sera surveillé tant d’un point de vue militaire qu’économique par les autorités locales qui chercheront à tirer parti de ces circulations.

avant restauration 2 © Tristan Zilberman

Voies d'échanges

Rochemaure, du pont Seguin à la passerelle himalayenne

À la fin du XVIIIème siècle le long du Rhône, quinze bacs à traille assurent la liaison entre la Drôme et l’Ardèche. De multiples incidents émaillent les traversées soumises aux courants capricieux du grand fleuve … La traille est dangereuse pour les bateaux en navigation, les attentes sont longues, les ruptures de charges compliquées. Au XIXème siècle, traverser le Rhône devient plus simple grâce aux ponts de type Seguin.

Aquarelle de Jean Claude Golvin Musee departemental Arles antique © Jean Claude Golvin Editions Actes Sud

Voies d'échanges

Le pont de bateaux d’Arelate

Depuis environ 20 ans, les archéologues du D.R.A.S.S.M. fouillent dans le Rhône afin de mieux comprendre l’histoire ancienne de la ville d’Arles.
C’est probablement vers la fin du 1er siècle, que la cité prospère se dote d’un pont flottant pour relier ses deux rives séparées par le Rhône tumultueux. Constitué d’un tablier en bois reposant sur des bateaux, ce type d’ouvrage était d’ordinaire utilisé de manière temporaire par les armées en campagne.

Traversee de Lyon © GUADIANA VNF

Voies d'échanges

Voies navigables de France, missions sur le bassin Rhône Saône

Les 330 personnels de la Direction territoriale Rhône Saône de VNF assurent la gestion d’un réseau de 1 180 km qui se structure autour du Rhône et de la Saône, s’étendant de la Bourgogne-Franche-Comté jusqu’à la mer Méditerranée.
Au quotidien, ils agissent pour assurer trois grandes missions de cet établissement public du Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires : développement des trafics, gestion hydraulique et aménagement du territoire.

Données PCR Atlas topographique de Lyon antique © JC Golvin, DRAC SRA Rhône-Alpes, mai 2010

Culture & Patrimoine

Quand le sol révèle la mémoire du fleuve

Dès l’Antiquité, grâce aux embarcations fluviales qui le parcouraient, le Rhône s’est imposé comme un axe de mobilité majeur reliant la Méditerranée aux régions plus septentrionales. De nombreuses marchandises circulèrent le long de son cours : matières premières, produits naturels transformés, objets manufacturés. Aujourd’hui, les marques de ces flux nous parviennent au gré des découvertes permises notamment par l’archéologie.

Chateau de l Hers face a Roquemaure © Andre Deyrieux

Culture & Patrimoine

Vignobles d’Avignon

Entre l’Aygues et la Durance, laissons à l’est d’Avignon la plaine des Sorgues, terre de légumes, de fruits, de pépinières : « Cette rive gauche baignée par le Rhône et mêlée avec la Sorgues » ( « Quella sinistra riva che si lava / Di Rodano poi ch’è misto con Sorga ») note Dante dans son Paradis (VIII, 58).

L’histoire bâtit là des vignobles mais surtout elle y écrit aussi le roman national de la vigne, que deux noms résument : une capitale, Avignon, et un péage royal, Roquemaure.

Echo illustre 3 juillet 1948 © Mediatheque Valais Sion Suisse

Culture & Patrimoine

Relancer les Fêtes du Rhône en Valais

Les Fêtes du Rhône racontent une longue histoire d’amitié entre la France et la Suisse.
Dans les villes jalonnant le fleuve, elles rassemblaient une communauté fervente autour d’une fête populaire, de manifestations culturelles et d’un congrès.
La dernière fête a eu lieu en 2000. Le Canton du Valais relance les Fêtes du Rhône avec l’organisation en septembre 2024 des Fêtes du Rhône  avant de passer le relais à la France.
La Ville de Lyon sera l’invitée d’honneur des 35es Fêtes du Rhône et l’organisatrice  des 36es Fêtes.

Le Rhone comme acclim acteur de la vallee © BASE

Art & Innovation

Le Rhône en Valais

En Valais, le rapport au Rhône a souvent été fondé sur la méfiance : son caractère impétueux a longtemps obligé les populations à s’installer en hauteur et à distance du cours d’eau torrentiel.
Peu navigable en amont du Léman, le fleuve a une fonction économique plus importante à partir des années 1960. Les gravières implantées près des embouchures de ses affluents prélèvent chaque année en moyenne 290’000 m3 de matériaux.

Deux chantiers d’envergure – les corrections du Rhône – et une période de calme hydrologique sans crue majeure, ont permis la construction de zones industrielles et d’habitations à proximité du fleuve. Le souvenir des inondations dévastatrices s’est progressivement estompé durant la deuxième moitié du XXe siècle.

Castor d Europe © Remi Bogey

Nature & Environnement

Le Castor du Rhône, chronique d'un sauvetage

Trop peu discret et trop chassé, le Castor disparait très tôt d’une grande partie de son aire de répartition, pourtant étendue de l’Europe de l’ouest à la Mongolie. Il est souvent confondu avec le Ragondin, espèce originaire d’Amérique du sud introduite  au XIXème siècle en Europe.  Mais le Castor est un rongeur de la famille des castoridées, qui ne possède qu’un genre et deux espèces : l’européenne et la nord-américaine.

 

Vue du vignoble de Montagnieu sur le Rhone © Syndicat des vins du Bugey V Bernard.JPG

Culture & Patrimoine

Vignobles du Bugey

La présence de vignobles sur les voies d’eau, notamment les fleuves navigables, est une constante de l’histoire de la vigne. Le long des 812 km du cours du Rhône, on en distingue douze. Leur personnalité est liée à leur situation géographique, par définition unique, à l’histoire ensuite qui en découle et enfin aux tactiques particulières des vignerons au regard des pentes, des orientations, des sols.
Après la Savoie rhodanienne, le Rhône forme un grand coude et enveloppe le Bugey par le sud. Alors que depuis la Suisse il coulait vers le sud-ouest, à Brégnier-Cordon, commune la plus méridionale du département de l’Ain, le fleuve remonte brusquement vers le nord-ouest marquant la frontière avec le département de l’Isère.

Vignobles de Seyssel @ Laurent Madelon

Culture & Patrimoine

Vignobles de la Savoie rhodanienne

La présence de vignobles sur les voies d’eau, notamment les fleuves navigables, est une constante de l’histoire de la vigne. Le long des 812 km du cours du Rhône, on en distingue douze. Leur personnalité est liée à leur situation géographique, par définition unique, à l’histoire ensuite qui en découle et enfin aux tactiques particulières des vignerons au regard des pentes, des orientations, des sols.
Quittant la Suisse à Vulbens, le Rhône passe le Jura par le défilé de l’Écluse, entrant dans le territoire des vignobles de la Savoie rhodanienne.

Domaine des Menades rives du Leman © geneveterroir

Culture & Patrimoine

Le vignoble de Genève

La présence de vignobles sur les voies d’eau, notamment les fleuves navigables, est une constante de l’histoire de la vigne. Le long des 812 km du cours du Rhône, on en distingue douze. Leur personnalité est liée à leur situation géographique, par définition unique, à l’histoire ensuite qui en découle et enfin aux tactiques particulières des vignerons au regard des pentes, des orientations, des sols.
Nous voici dans le canton de Genève dont l’histoire du vin plonge ses racines à l’époque romaine ; à la rencontre de l’héritage du peuple allobroge, qui entre rive droite du Rhône et rive gauche de l’Isère, longtemps contrôla d’importants accès aux Alpes.

Vignoble Abbaye de Saint Maurice © DR Abbaye de Saint Maurice

Culture & Patrimoine

Du verrou de Saint-Maurice au Léman

La présence de vignobles sur les voies d’eau, notamment les fleuves navigables, est une constante de l’histoire de la vigne. Le long des 812 km du cours du Rhône, on en distingue douze. Leur personnalité est liée à leur situation géographique, par définition unique, à l’histoire ensuite qui en découle et enfin aux tactiques particulières des vignerons au regard des pentes, des orientations, des sols.
Après avoir quitté la source du Rhône et traversé une partie du Valais, continuons notre descente des vignobles rhodaniens.